Banquette méridienne design

Inspirée de l’antique, cette pièce de mobilier apparue au XVIIIe allie depuis toujours charme et confort.
Comment la reconnaître?
banquetteDe forme allongée, elle se distingue d’une banquette classique grâce à son chevet relié au pied par un dossier oblique. Dotée parfois de deux chevets, elle peut se passer de dossier, comme celle de Madame Récamier.

Pourquoi ce succès ?

Ses lignes voluptueuses illustrent la recherche de confort de la société de l’époque et son goût pour la sociabilité. On la nomme d’ailleurs aussi parfois causeuse.

Pourquoi on l’aime encore?
Elle est capable de se décliner dans tous les styles: classique, baroque, contemporain, capitonné, design. Installée en duo et complétée de fauteuils profonds, elle complète ou même remplace un canapé pour un salon intime et douillet dans une architecture intérieure stylée.
Dans le temps :
1765
SON ORIGINE Destinée à l’intimité des boudoirs du XVIIIe’ siècle, cette banquette servait de lit de jour. Signifiant «sieste de l’après-midi», la méridienne fait écho à l’art de recevoir couché, hérité des Précieuses du XVIIe siècle. Emblématique du style Directoire, elle est à cette époque rebaptisée récamière en l’honneur de Madame Récamier, immortalisée par le peintre J-L, David.
AUJOURD’HUI
Loin d’être reléguée au rang des meubles désuets, elle tient une place privilégiée sur la scène du design contemporain. Sa plus célèbre interprétation reste la Lounge Chair de Charles et Ray Eames, créée en 1956.