Peinture zen

Madalina DINA Un univers, et un regard… de Femme

Lycée puis Université des Beaux-arts de Bucarest ont apporté à cette artiste hors-normes les suppléments de techniques design qui lui ont permis d’exprimer totalement un talent naturellement foisonnant et une expression reconnaissable entre toutes. Madalina DINA nous apporte le ravissement avec des toiles fortes, colorées, pleine d’énergie zen… positive !

Un univers épanoui, parfois zen en design

peinture zenNous connaissons la Dina Mite d’Angel Crusher, personnage de bande dessinée à la longue chevelure noire, très femme et en même temps quelque peu super woman ! Les femmes de Madalina DINA ont aussi la longue chevelure, mais rousse, ou blonde, l’œil charmeur ou rêveur, regard en amande, et traits fins et délicats. Reconnaissables entre toutes, ces femmes signent l’œuvre de l’artiste, de même que la couleur, souvent de rouge, et le souci du détail. « Le rouge est souvent présent dans ma peinture. Un rouge flamboyant, vibrant, de velours, qui habille mes personnages et une bonne partie de mon univers.

Ce rouge parle aussi de mes racines, mais il ne s’agit pas des racines de mon lieu de naissance car celles-ci je les emporte avec moi lors de mes voyages. Mes racines sont ancrées là où je vis et mes toiles portent aussi le cachet de mes origines comme un grand rappel du monde d’où je viens », dit l’artiste.
Et le rêve, toujours ! Un oiseau, la lune, la mer, un bateau, des cerises…. Et voilà La sirène en croisière, Un voilier passe, Admirer la lune ou Couleur café, par exemple.

Il faut dire que depuis son atelier à Périgny, à côté de La Rochelle, il y a un environnement propice à cet épanouissement du songe et de la rêverie.
Une valeur montante, une œuvre exposée et appréciée Acrylique, technique mixte, dessin à l’encre et crayon… « Le fond des toiles est très travaillé et communique avec l’ensemble de la composition. Des tissus, des pierres, du verre poli par la mer, des timbres, des journaux, du sable, des petits objets récupérés au fil du temps créent un monde imaginaire et riche. Ce mélange de matériaux donne une autre dimension aux toiles, tout comme les textures différentes des matériaux. » Un inventaire que Madalina DINA dévoile pour nous dire combien elle aime puiser matière dans la diversité pour nous éblouir avec ses créations ! Et elle ajoute : « Le dessin gratté dans la matière acrylique ou ajouté sur la peinture parle un langage qui dégage un grande force graphique ».

Exposées à l’international, les œuvres de Dina peuvent être découvertes dans les expositions permanentes à Barcelone, Galerie Carré d’Artistes – Milan, Galerie Sabrina Falzone – Niort (79), Grafic Encadrement – La Flotte Ré (Île de Ré), Galerie Sénac de Meilhan. L’artiste a au exposé au Salon Européen d’Art à Rome, au Parlement Européen de Bruxelles et lors de la 7ème Biennale de La Rochelle ou encore à Florence, lors de la Biennale Internationale d’Art Contemporain.